Bombendesign | Timo Boyken | Webdesign

French - Lyrics zu L'homme qu'il te faut

1. Intro

 

2. L’homme qu’il te faut

Je sens plein de gars te courent après
Tu bloques, genre ton cœur n’est pas prêt
Tu l’sais, les blacks sont bons parleurs
Et t’en as marre de tomber sur un blagueur
Entre moi et les autres pas de différence
C’est c’que tu te dis, choisis l’indifférence
Tu combines, beauté et arrogance
Mais d’mes regards t’as pris connaissance
Quand tu me vois tu repenses à ces autres gars
A leurs promesses, leurs paroles, leurs histoires
Condamné, tu me donnes pas de chance
De faire mes preuves, peu importe c’que j’en pense
Go tu me mets dans le mauvais moule
Je mérite mieux que cette place dans la mauvaise poule
Toi et ça ne sonne pas faux
Crois-moi je suis l’homme qu’il te faut

Refrain
Si tu as envie de moi girl
Je suis là babe, je suis là baby
Si tu as besoin de moi girl
Je suis là babe, je suis l’homme qu’il te faut

Tu veux un homme sûr, un homme mature
Pas pour l’fric tu paies déjà tes factures
Tu veux un homme mûr, un homme pur
Un homme qui passe pas ses journées en pâture
Le best du best, c’est c’que tu vaux
Oublies les autres j’suis l’homme qu’il te faut
Tu veux un homme décent, intelligent
Un homme qui bosse, son propre dirigent
Tu veux un homme pieux, un ambitieux
Un homme qui te suivra jusqu’aux cieux
Tu veux un homme qui ne fait pas le sourd
Quand tu lui parles de famille et d’amour
Tu veux un homme qui t’aime, un homme qui sait que sa femme est une princesse (princesse)
Tu veux un fidèle, pas un criminel, mais capable de protéger ses merveilles

Refrain

Ben voilà, c’est ce que j’avais à dire
J’espère que tu réalises que je suis prêt à tout t’offrir
T’as tes expériences, j’ai les miennes
J’ai appris de mes erreurs aujourd’hui je suis une meilleur homme
Et si tu veux, cet homme pourrait être Ton homme
Je peux te rendre heureuse, réparer ton cœur
L’homme qu’il te faut bébé, la vie qu’il te faut

Refrain

3. Bringue á la camer

Samedi soir j’ suis prêt pour la soirée
Werder a gagné mon ticket est passé
Plus d’euros pour plus d’activités
Ce soir c’est chaud dans la cité
Quand je bringue c’est en mode Camer
Même en boite représente les Camers
J’bouge camer, bois comme un Camer
Drague camer, baise comme un Camer
Trop frais pour la piste de danse
J’observe de loin la tise dans l’ ventre
J’vois plus clair du Jack dans l’ sang
C’est la vibe chez nous et pas une tendance
En boîte on oublie nos problèmes
On compte sur Dieu la Famille et nos totems
La vie est courte, croques la
Mec on dit quoi ?

Refrain (x2)
Hey ! Bringue à la Camer
Les mains en l’air, si t’es un camer
Bouges, de gauche à droite
T’inquiètes pas on est tous en boîte

Nous on aime les choses en grand
Soirées á thèmes, tout le monde en blanc
Fally ou Fifty nous écoute tout
Tant que c’est doux
Enjaillement, c’est ça la qui est doux
Tu connais l’ambiance de chez nous
On veut plus de sons, plus de zouk
Plus de bombes on a plus de sous
Ce soir on fait la fête bounce
Ce soir on perd la tête bounce
La boite est plaine, l’ambiance est saine
A chacun sa reine, ce fait bounce bounce bounce
Djoka jusqu’au matin
T’es soul mais ça fait rien
On est ensembles mets les dos par terre
Et les mains en l’air bringue a la camer

Refrain (x2)

4. Grosse Distribution

C’est la musique du traficant
Pour les têtes dures, les ratés délinquants, adeptes paratiquants
Plus de rimes, qu’un poème de Voltaire
J’afais mon nom dans la rue, rien à foutre des posters
Les gars comprennent, jusqu’à New Dehli
Mon flow est illicite, appelles-moi délit
J’ai dit, je livre pour la grande population
Assez dans les jambes, pour porter ma nation
J’tue les vendeurs de race au micro
J’bosse dur, pas l’temps d’traîner au bistrot
Sur table d’écoute, ils veulent me copier
J’baise la concurrence, pas la peine de me motiver
Dans mon quartier, aue des généraux
On gère nos affaire, baise les fédéraux
Même en indés, ghetto production
Fais-moi signe, j’ai d’la grosse distribution

Refrain
J’ai de la bonne, j’ai de la forte,
J’ai de la lourde, j’ai de la dure mec
J’ai de la bonne, j’ai de la forte,
J’ai de la grosse (grosse), grosse distribitution

Guèze les week ends, j’ai un forfait chivas
Marcel en te-boî, peu importe le climat
Convoité, comme un bon d’essence
J’ai un numéro de plus à chaque pas de danse
Ce que je donne c’est du lourd (c’est du lourd)
Chaudes rimes tout droit du four
Doucement les filles, j’en ai assez pour toutes
J’offre à boire, peu importe ce que ça coûte
Seules les riches disent que les sous ne comptent pas
Quand t’es un boss, y a pas une que tu domptes pas
La vie est dure, pour les sans-sous, les poids-plumes
Mes négros pèsent, sièges en cuir dans la voiture
Pour les gos, j’livre en gros comme en détail
Check ma crew la go, y a du bétail
Viens, demandes la grosse portion
Passes le message, j’ai d’la grosse distribution

Refrain

5. Ma maille

Je fume et je bois pour oublier mes déboires
Dans les rues de mon bled, banale histoire
J’sens qu’la fin est proche, mais je ne dis rien
Tant de peine dans ma mère mais elle le vit bien
J’crois en Dieu, mais y a trop de messages
Nos hommes meurent vite, est-ce là un présage
Nos vies sont des films sans régisseur
La loi ton punisheur, la Police ton finisseur
J’lance un big up aux enfants de la canicule
Ceux qui rêvent de tunes via le bizz ou les fascicules
J’suis gourmand, comme un bamiléké
Parti trop tôt dérapé comme un TT
Mauvais garçon de bonne famille, j’avais pas l’choix
Un Noir qui rame pour manger ici ça va d’soi
On traîne dehors, même quand ça caille
Je veux ma part, je veux juste ma maille

Cayenne Porsche, 24 pouces sous les fesses
Costume en soie, Gucci ou Hermès
En boîte je trinque avec le patron
Tellement de Air Force, je les sors plus du carton
Voilà mon rêve de môme, rêve de mbom, cinédome
Créer mon empire, abriter tout le monde sous mon dôme
Aujourd’hui ma vision est plus profonde
J’ai vite compris, je n’ai pas besoin de joconde
Pe-petit j’ai manqué de rien, sans être riche
Je sais qu’il y a pire, mais de ça je me fiche
Je veux juste du confort pour ma famille
Mais de nos jours le confort a un prix
Je cherche pas la gloire les paillettes ni les médias
M’en fous qu’il y ait pas mon nom dans Wikipédia
J’mets pour une couette, quand ça caille
Chacun son rêve je veux juste ma maille

Refrain (x4)
Tu fais c’que tu veux
Tu prends c’que tu veux
Tu vas où tu veux
Je veux juste ma maille

6. Chez moi

Chez moi, c’est soleil à plein temps
Chez moi il fait beau tout le monde est content
Chez moi pas de petit pas de grand
Chez moi nous sommes tous des enfants
Chez moi, y a pas d’sous faut survivre
Malgré tout chez moi, y a la joie de vivre
Chez moi, les liens de peau avant tout
Chez moi, on aime nos femmes par-dessus tout
Chez moi les jours passent tranquilles
Chez moi on forme tous une grande famille
Chez moi, ça se dispute souvent
Mais on s’aime bien, ça ne dure pas longtemps
Chez moi, c’est la cuisine qui sent le plantain
C’est le banc de touche avec les copains
C’est dur on vit avec peu
Chez moi un rien suffit pour être heureux

Refrain
Quand j’y suis tous les jours j’ai la bonne humeur
En touré de mes gars, mes potes, pas de rancoeur
J’aime mon continent comme mes frères et soeurs
C’est chez moi, c’est chez moi
C’est la terre de mes ancêtres, mes racines
Je vis séparé de mon bercail et ça m’assassine
C’est pas grave si mon histoire les bassine
Car je parle de chez moi

Ca fait 9 ans que je ne vis plus chez moi
Que je traîne ma gueule ici, entre espoir et émoi
C est évident j’ai rigolé des fois
Mais aucune ville ne peut remplacer chez moi
La-bas, j’suis chez moi comme Zangalewa
Si je fais ce son frères et sœurs, c’est pour vous et moi
Je veux leur dire que nous venons tous de quelque part
C’est plus que quelque part, c’est chez moi
Malgé les Sida, Ebola et choléra
Dès qu’on a la maille, Air France, et on est là
Chez moi, tout se fait à l’unisson
Nos familles y sont, nos tombes y sont
On a le rythme dans la peau chez moi
Ca sent le beurre de karité chez moi
Les gosses dehors, pas d’ps chez moi
Petit goal, un but sort, voilà chez moi

Refrain

Je suis chez moi à Douala
De Lomé à Tripoli, je suis chez moi à Monrovia
Je suis chez moi à rabat
A karthoum, au Caire, à bangui, je suis chez moi à Lusaka
Je suis chez moi à Luanda
A Lagos, Tunis, Niamey, je suis chez moi à Dodoma
Je suis chez moi à Praïa
A Maputo, Porto novo, je suis chez moi à Kampala
Je suis chez moi à Accra
Libbreville, Brazzaville, je suis chez moi à Ndjaména
Je suis chez moi à Abidjan
Yaoundé, Pretoria, je suis chez moi à Dakar
Kinshasa Conakry Kigali
Naïrobi, Moroni, Port-Louis
J’suis à l’aise, où que je sois
A-F-R-I-Q-U-E, CHEZ MOI

7. Ton Loveur

J'me souviens la première fois qu'on s'est rencontrés
C'est un pote à nous qui nous a prèsentés
A l'époque t'étais genre,j'étais pas ton style
J'étais réservé comme avec les autres filles
Tout a commencé quand on est allés en boîte
T'étais si belle j'en avais les main moîtes
Tout d'un coup,j'voulais plus qu'un apercu
J'étais sur un coup mais j'en voulais plus
C'est naturellement qu'on a fait connaissance
On s'est touchés sur la piste de danse
Un bon Slai,ton corps contre mon corps
Tant de charmes,j'en redemandais encore
Je l'avoue j'ai du m'avouer vaincu
J'ai pris ton phone car tu m'avais convaincu
J'voulais devenir ton loveur
J'voulais devenir ton loveur

8. Toi

Refrain (x2)
Beaucoup de gos me cherchent, beaucoup de gos me cherchent
Mais c’est toi que je veux, toi que je veux

Chaque jour à la même heure je te regarde passer
Dépassé de ton image, je n’peux me lasser
175 cm caramel, si belle
Pas d’doutes, ma déesse c’est elle
Tous les gars du quartier sont fous
Je sais la plupart ont une copine mais on s’en fout
Tu re-présentes la grâce, la classe
Mais les filles te considèrent comme une menace
Qu’importe, tu restes ma number One
Celle qui n’voit pas en moi qu’un Don Juan
Viens chez moi, viens chez Patolo
Viens qu’on bouge ensembles sur du Ndombolo
J’kiffe ton style, j’kiffe ton smile
Dans mon cœur t’es classée X-file
Viens chez moi Tolo si tu veux
Entres dans ma vie brises la glace et fous l’feu

Refrain

Dès la première fois que j’t’ai vue j’ai su
Que t’es celle qu’il m’fallait depuis le début
Ton corps et mon corps sont connectés
Rien ni personne ne pourra les séparer
J’me sens si bien quand t’es près de moi
Mon refuge c’est l’enceinte de tes bras
Toi et moi c’est plus fort que tout
Tes copines causent mais j’reste malgré tout
T’es ma promise, tu m’as choisi
T’es celle avec qui j’vais finir ma vie
Et puis tant pis les rumeurs m’laissent de glace
J’sais qque ces garces essaient de prendre ta place
Mais t’inquiètes sans toi je ne veux pas
Quand tu n’es pas là je ne peux pas
T’es celle qu’il faut pour moi
Baby girl je ne veux que toi

Refrain

9. Horizon Obscur

Je traîne dans ma banlieue en serrant les points
Partout des seringues, on ne sent plus les joints
La vie nous a croqué, admire bien mon croquis
Le Chétané nous a troqué, en gros jusqu'à Brooklyn
Pour moi, réussir c’est le seul plan
Trop de sacrifices au sein de min clan
Mais je n’ fais pas comme d’autres, j’ baisse pas le pan
J’n’ ai que ma fierté, j’ blesse pas ma mes gens
P.A.T. R-I-C-E
Tu cherches ma protection, regarde les Cieux
Mon père y est, il assure mes arrières
Il m’ protège de tout, maint’nant j’ vais faire carrière
Negro j’ veux briller sans dealer
J’ veux pas que ma mère passe ces nuits á prier
J’ veux être une fleur parmi les orties
Je me bats cherche mon billet de sortie

Refrain
Combien de temps vont-ils lever les barrières
Combien de temps vont-ils nos stopper nos carrières
Combien de temps vont-ils bloquer nos frères
Combien de temps vont-ils tuer nos pères
Combien de temps doit-on vivre dans la galère
Combien de temps doit-on vivre dans la misère
Combien de temps doit-on vivre ainsi
Combien de temps, combien de temps

1000 lois, 1000 contraintes, 1000 règles
T’es en Allemagne tes options sont maigres
Trop d’ barricades pas de palissades
Le droit chemin est rugueux, pas d’ glissade
Trop d’ gens te mettent l’œil, disent que t’es différent
Trop d’ gens approuvent, trouvent même qu’on est dérangeants
Trop d’ mauvais jugements, justement
Nos faiblesses ici créent trop d’ hurlements
Trop d’ frères essaient mais se cassent les dents
Trop d’entre eux sont en baisse de cran
Trop de sœurs doivent avaler leur fierté
Obligées y a trop de factures a payer
Au pouvoir, trop d’incompétents
Quelques avantages mais y a trop d’inconvénients
Trop de fois on est victimes du système
Et trop de fois on subit et la ferme

Refrain

La vie est une pute et je la baise avec plaisir
Trop de frères ici-bas en ont marre d’toujours souffrir
On fait des choses, mal ou pire
Fait c’qu’il faut pour vivre y a le curé pour se repentir
Pas évident d’avouer qu’on a pêché
Personne pour nous juger, les gars vont se lâcher
Comme c’ pédo mytho flashant sur les ados
Vole, et viole de bateau en bateau
Hardcore, le mode de vie qu’on a ici
Hardcore, le traitement qu’on subit
A tort, on réprimande mes frères
A tort, l’Afrique est dans la misère
Assez, on versera plus de larmes
Assez, on baissera pas les armes
Allez, l’heure du réveil a sonné pour vous
Allez, levez-vous batttez-vous donnez tout

Refrain

10. Vis ma Vie

Vis ma vie, viens voir la vie du ghetto
Dès le matin t’es considéré comme moins que zéro
Vis ma vie, jour après jour devoir te battre
Jour après jour, que tu sois noir ou mulâtre
Vis ma vie, et fais connaissance avec nostalgie
Regrettes la belle époque, à mille lieues d’ici
Vis ma vie, et vois c’que c’est que d’être Noir
Endures injustices, matin midi et soir
Vis ma vie, imagines-toi juste une fois
Quel effet ça fait d’entendre « dégages t’es pas chez toi!
Vis ma vie, vois tes frères aller en taule
Piégés par leur rêve de s’offrir une piaule
Vis ma vie, vois tes sœurs vivre le pire
Souffrir le martyre pour avoir un avenir
Vis ma vie, et vois la tienne avec mes yeux
Et réalises qu’être Noir ici c’est pas un jeu

Refrain
Vis ma vie, Vis ma vie, Vis ma vie, Vis ma vie

Je vois la Mort, je vois la Vie
Je vois la Terre, en bas l’Enfer en haut le Paradis
Vis ma vie, celle où tout foire
Celle où le souffle de vie est un pourboire
J’sais qu’c’est dur de vivre comme ça
Dans les temps durs on se gonfle au tapioca
Vis ma vie, et ne lâche pas les livres
Lèves-toi tôt si tu veux survivre
Vis ma vie, vois nos pères partir aux Cieux
Sèches tes larmes paraît que là-bas c’est mieux
Vis ma vie, fais le früh spät nachtschicht
Chill le week end sur une barre de haschich
Vis ma vie, épouses une grosse que pour rester
3 ans d’attente avales ta fierté
Vis ma vie, et vois la tienne avec mes yeux
Et réalises qu’être Noir ici c’est pas un jeu

Refrain

11. Trop Fresh

J´assure, negro c´est pas du bep bep (bep bep)
Regarde, les gars me respectent
Prends un verre et une chaise écoutes
Pat comme Booba mon flow découpe
C´est pour les tueurs, les hustlers les hummers
Fais pas la mine j´ai d´autres sons pour les loveurs
Un son pour les durs, bourres de kopeks
Style qui va avec, BM gros pecs
Air Force, Weston, versatile
Trop d´style, j´mets des chucks sur Versace
Ah si tight comme un slim jean
Frais et soul avec ma Jim Beam Dream Team
Les gos me ken pour se faire un nom
D´autres me ken pour se faire un grand
Ah non, je ne touche que les top fresh
A mon image, trop fresh, trop fresh

Refrain
Trop fresh trop fresh trop fresh
Trop fresh trop fresh trop fresh
C´est pour les beaux gosses fresh
C´est pour les belles gos fresh

Je ne force pas c´est inné, lignée
Chez ma les gars savent viser, pigé
J´kiffe les fringues de puis tout gosse
Aujourd’hui je bosse, boss comme Rick Ross
J´ai goûté a tout, noire blanche rouge journe
Tu peux demander a toutes, Pat c´est un tout chaud
J´bois pas tout, Jimmy Johnny Jacky
Pappy, moi c´est Henny le reste c´est d´l´arki
Cote maille, j´suis encore en progrès
Sois sur, si j´en avais, ca se saurait
Trop vrai, en louis j´serais trop frais
Que du vrai, j´ fais gaffe comme aux faux-fréres
Trop fresh, comme un son á Njei
MVP, j´suis le nouveau M.J.
M.J. Tolo, nouvelle force frère
Trop doux, trop loin, trop fort, trop fresh

12. Pour les Potes

C’est pour les potes, c’est pour les potes (potes)

Je m'rappelle l'époque, 16-17 ans
Que d'la merde dans la tête, la rage dans les dents
Au lycée, les cliques se forment
En équipe ca sort, en équipe ca tombe
Ensembles à l'école, ensembles au quartier
On passait les journées à rêver à charrier
Samedi, les sorties se font en groupe
On est plus fort avec sa troupe
Mes gars étaient là quand le daron s'est barré
Sans texte, entre nous pas besoin de parler
J'sais sur qui compter
Mes frères avec qui j'ai tout affronté
Comment parler de ma vie, sans parler de mes gars
Ceux qui m'ont accompagné, sans regarder mes tares
Les vrais amis sont rares
Si t'en as au moins un, vas-y chantes avec moi

Refrain
Fallait que j'fasse un son pour les potes
Frères du bahut, frères du bloc
Ceux qui me supportent, ceux qui me soutiennent
Je chante pour que le monde se souvienne

Un homme n'est rien sans ses frères
Je marche tranquille, on assure mes frères
Et si un jour je fais carrière
J'laisserai personne dèrrière
Au boulot, en team, en taule
J'garde ma crew le jackpot en poche
Entre nous pas d'tricks ni d'raccourcis
Pourquoi se voler on a les mêmes soucis
Un pote c'est un frère
Plus fort que le sang, le lien de la misère
C'est comme ca chez nous on n'est pas potes on est une famille
Ton papie est mon papie, ta mamie est ma mamie
Les complices, les potos
Sur la vie je vous aime, pas de homo
Je fais un son pour les comparses les plus fidèles
Si t'en as tu sais qu'la vie avec est si belle

Refrain

13. Comme Si

Boubou, comment va ma princesse
C’est moi tonton Patrice
Assieds-toi, car j’ai des choses à dire
Tu comprendras dans les années à venir
La vie a choisi, que tu grandisses sans père
Un malheur vient seul, elle t’a pris aussi ton grand-père
J’le reconnais, ce n’est pas idéal
La présence d’un homme est si vitale
C’est pas ta faute si tes parents ne s’aiment plus
Ne vas pas croire que ton papa ne t’aime plus
Lui et moi on sera pas de grands amis
Mais en ce qui te concerne, on est du même avis
Y a des choses inexplicables
C’est pas grave, t’as une mère formidable
Elle joue deux rôles tant qu’ton père ne mûrit pas
T’inkiètes j’suis là si ça ne suffit pas
Aucun homme ne peut remplacer ton père
J’aimerais tant pouvoir dire le contraire
Mais je t’aime comme si t’étais ma fille
Et je serai là jusqu’à la fin de ma vie

Refrain
T’es le sang de mon sang, chair de ma chair
T’inquiètes pas j’serai toujours là
Comme si (tu étais ma fille)
Comme si (tu étais mon fils)

Au moment où j’te parle t’es même pas encore là
Un jour tu comprendras t’es un Alaka
Fallait que j’te parle, que j’te prépare
Pour conjurer ceux qui te voulaient un faux départ
Pardonnes-moi je n’ai pas fait gaffe
Cela dit t’es la plus belle des gaffes
J’aurais pu empêcher qu’on en arrive là
Et quand j’y pense, c’est bien comme ça
J’ai bien peur que ton père rate ta naissance
J’sais même pas s’il veut faire ta connaissance
Un enfoiré, mais j’lui en veux pas
C’est lui qui t’a conçu, c’est déjà ça
J’ai pas peur que tu deviennes comme ce cancre
Ta mère est trop belle, trop pure, trop tendre
Tu veras elle a un surplus en amour
Elle te couvera dès le premier jour
Ton cas n’est pas si tragique
Regardes Kynsie, si belle, si magnifique
Je t’apprendrai tout c’que ton grand-père m’a appris
Fils, tu auras une famille
Aucun homme ne peut remplacer ton père
J’aimerais tant pouvoir dire le contraire
Mais je serai là tonton Patrice
Et je t’aimerai comme si t’étais mon fils

Refrain

C’est pour vous, Kynsie, Kylian
Vous savez que je vous aime
Comme si, comme si

14. Les femmes de ma vie

Ma mère m’a tout donné même quand elle n’avait rien
Tant d’amour, et pas seulement quand elle était bien
Je lui dois tout, à commencer par la vie
Et tout c’que j’possède, si tu veux mon avis
Elle est là pour moi depuis mon premier cri
Elle mérite tous les bijoux, peu importe le prix
Pour elle j’taffe dur
Elle mérite une retraite anticipée sur Cap Sud
Irremplaçable à mes yeux elle est parfaite
Je me bats pour elle, à l’école et sur parquets
Elle m’a préservé des embrouilles
Mais pour la pureté d’son nom j’suis prêt à prendre des douilles
Une mère on n’en a qu’une
Personne n’aimera autant tes défauts et lacunes
Si j’fais du rap c’est pour elle aussi
Elle est la première des femmes de ma vie

Refrain
I love you,I love you
All the things you get me through
Now I know you love me too

J’aime mes sœurs tellement, tellement
Les rimes sur elles viennent naturellement
Pour exprimer mes sentiments
Un son n’serait pas suffisant
Présentes depuis le premier jour
Depuis les premières embrouilles depuis les premières cours
Elles étaient là, quand j’en avais besoin
Où que je sois, mes fées ne sont jamais loin
J’compte pas les bêtises et les conneries
J’tirais leurs sous quand elles étaient endormies
Un mensonge suivait un autre mensonge
Aveuglées d’amour, elles me traitaient d’ange
J’ai trahi les seules femmes qui m’aiment vraiment
En les trompant, j’ai trompé mon sang
J’suis assez homme pour reconnaître mes torts
Pour les femmes de ma vie, j’ferais l’effort

Refrain

Mon bébé n’est pas celle que t’attends
J’suis pas tribaliste pour ça j’ai pas l’temps
Avec elle, je joue pas l’patron
Elle compte trop, beaucoup plus qu’un passe-temps
Elle a découvert le champion en moi
Dans ses bras renaît le garçon en moi
Je la rends forte juste avec un baiser
T’imagines quand je vais lui faire un bébé
Pour elle j’ai quitté le nid familial
On avance ensemble jusqu’à la villa
Elle a mon cœur, j’connais plus l’autonomie
Ok j’déconne, mais on fait des compromis

Mon bébé m’aime plus que toutes ces bitch
Faits l’un pour l’autre, pas besoin de Hitch
J’suis son papy, elle ma mammy
J’peux le dire c'est la femme de vie

Refrain

15. Outro